29 juin 2019

A qui profite la canicule ?

Quelques floraisons de cactus de la saison 2019

 

Echinocereus pectinatus v. rubispinus. Spécifique à l'état de Chihuahua au Mexique. Résisterait à - 10° C au sec. Intéressant pour ses aiguillons rouges (disposés à plat, on peut prendre la plante sans gants) et ses fleurs diurnes exceptionnelles. Sujet de 11 cm. de haut (hauteur adulte : 20 cm.).

Arrosage : abondant en été, maintenu au sec en hiver.

IMG_3580 copiecomp

 

 

 

IMG_3570 copiecomp

 

 

 

IMG_3563 copiecomp

 

 

 

 

IMG_3578 copiecomp

 

 

 

IMG_3594 copiecomp

 

 

Chamaelobivia silvestrii. Espèce commune de culture facile. Fleurs rouges ou jaunes. Nombreux rejets bouturables.

IMG_3555 copiecomp

 

 

 

 

IMG_3498 copiecomp

 

 

Syrphe sur rebutia minuscula. Culture facile. Fleurit tout l'été. Nombreux rejets.

IMG_3508 copiecomp

 

 

 

IMG_3522 copiecomp

 

 

 

IMG_3509 copiecomp

 

 

Rebutia muscula. Floraisons successives de mai à septembre. Culture plus exigente que le R. minuscula (les aiguillons denses retiennent l'eau et pourrissent la plante en cas de pluies excessives - à protéger). Rejets bouturables.

IMG_3513 copiecomp

 

 

Lobivia sublimiflora. Croissance lente. Culture facile. Ici, ouverture fleurs incomplète par manque de soleil.

IMG_3533 copiecomp

 

 

 

IMG_3535 copiecomp

 

 

Lobivia cardenasiana (Echinopsis ancistrophora subs. cardenasiana). Culture facile. Pas de rejets.

IMG_3540 copiecomp

 

 

Divers echinopsis (subdenudata, SP, eyriesii). Culture facile. Bonne croissance. Floraison nocturne, et parfumée pour certains. Rejets bouturables. Intéressante pour ses floraisons, cette espèce a fait l'objet de nombreuses hybridations.

Ces floraisons, nocturnes et éphémères, voient leur valeur, telle la comète fugitive ou l'éclipse rare, accrue par leur impermanence. Compter un plein épanouissement de 22-23 heures jusqu'à 11 heures le lendemain (on peut prolonger cette durée de quelques heures en rentrant les cactus dans une pièce semi-obscure).

Certains, comme l'echinopsis subdenudata (fleurs blanches), fleurissent plusieurs fois dans la saison (observé jusqu'à 12 fois en 2018 sur un sujet âgé de 25 ans).

IMG_3545 copiecomp

 

 

 

IMG_3547 copiecomp

 

 

 

IMG_3550 copiecomp

 

 

 

IMG_3551 copiecomp

 

 

 

IMG_3552 copiecomp

 

 

Les fleurs nocturnes se referment lentement au soleil.

IMG_3556 copiecomp

 

 

Cleistocactus samaipatanus. Bolivie. Culture facile*. Croissance rapide. Exemplaire maintenu en vie jusqu'en 2006. Rampant (demande beaucoup d'espace).

* Culture facile : s'entend si maintenu sous abri lors des pluies excessives de printemps (un auvent de plexiglas sur pieds est une solution). Le rempotage de printemps fragilisant tout cactus exposé à la pluie, on peut préférer son exécution en début d'été. Comme autrefois les Gaulois, les cactus craignent les tombées célestes.

DSC06918comp

 

JCP


17 juin 2019

Le Stade Toulousain à nouveau au "top" : dimanche 16 juin 2019 place du Capitole

                Peu familiers des stades et des grandes manifestations de masse, nous étions pourtant présents pour l'évènement, dont voici quelques images (de basse qualité car "smart-fauniques", on ne distingue pas vraiment les joueurs dans la bouillie de pixels).

A l'issue de 7 années de difficultés, le Stade Toulousain nous a donc fait le plaisir de renouer avec le succès : champions de France 2019 pour la vingtième fois dans l'histoire du rugby de notre pays.

Les voici donc, "tombés de l'avion", de retour de la capitale pour le Capitole, en cette très belle après-midi de juin.

 

Jyssépé

 

 

(Laissons le soleil frapper cette robuste jeunesse, nous on danse pas le Crève-tympan...)

20190616_142900 copiecomp

 

 

 

20190616_153538 copiecomp

 

 

 

20190616_161302 copiecomp

 

 

 

20190616_180102 copiecomp

 

 

 

20190616_162328 copiecomp

 

 

 

20190616_180437 copiecomp

 

 

Le bouclier de Brennus retrouve enfin Toulouse et le Capitole (non mais sans blague...).

20190616_180525 copiecomp

 

Posté par JCP

Posté par Vigane à 19:18 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2019

Au jardin : insectes

 

Un sylvain azuré, inféodé au Lonicera (Caprifoliacées). Au chèvrefeuille donc, en effet abondant au jardin. Envergure env. 50 mm.

IMG_3483 sylvain azuré copiecomp

 

 

Syrphe sur fleur de cactus (Rebutia minuscula).

Les syrphes sont d'importants pollinisateurs des plantes sauvages et agricoles. Le colza notamment ne produirait pratiquement pas sans eux.

Ne pas confondre avec la guèpe, dont il diffère par sa plus faible taille et sa minceur, ainsi que par son vol stationnaire caractéristique. Cet insecte est inoffensif.

IMG_3495 copiecomp

 

 

 

IMG_3508 copiecomp

 

 

Bombus muscuorum (variété de bourdon) sur fleur de cactus (Parodia-Notocactus ubelmannianus buining). Ce bourdon vit près des fabacées, et donc des fèves qui peuplent ce jardin et fleurissent dès le mois de mars. Présent dès les premiers jours du printemps, son action pollinisatrice est déterminante sur les plantes précoces comme les fèves et le trèfle.

IMG_3516 copiecomp

 

 

 

IMG_3521 copiecomp

 

 

JCP

Posté par Vigane à 11:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,