01 mars 2012

Photos des Membres-Présidents

appareil_photo_19430_copie_copie_5_1

ETANG_DE_LERS_28_02_2012_032_copie

Image: D.L.

 

Mer blanche et sans houle

écume infinie des neiges

Voyage d’Hiver


 

Une pensée pour les poèmes de Müller mis en musique par Franz Schubert dans « Le Voyage d’Hiver » - « Der Wegweiser / Le poteau indicateur » en particulier:

Le poteau indicateur (Der wegweiser)

Was vermeid' ich denn die Wege, / Pourquoi m'éloigner des routes
Wo die ander'n Wand'rer gehn, / Où se pressent les voyageurs ?
Suche mir versteckte Stege / Rechercher quoi qu'il en coûte,
Durch verschneite Felsenhöh'n ? / Les monts noyés de blancheur ?

Habe ja doch nichts begangen, / Je n'ai pourtant pas de faute,
Daß ich Menschen sollte scheu'n, - / Qui me fasse fuir les humains ;
Welch ein törichtes Verlangen / Pour quelle insensée marotte,
Treibt mich in die Wüstenei'n ? / Marché-je aux sentiers en vain ?

Weiser stehen auf den Wegen [1], / Panneaux annonçant les villes,
Weisen auf die Städte zu, / Panneaux scellant mon chemin,
Und ich wand're sonder Maßen / Mais je marche sans asile,
Ohne Ruh' und suche Ruh'. / Et jamais mon repos n'advient,

Einen Weiser seh' ich stehen / Je vois un panneau qui reste
Unverrückt vor meinem Blick ; / Immobile à mon regard,
Eine Straße muß ich gehen, / Une route je m'apprête
Die noch keiner ging zurück. / Qui jamais ne prend de retard.

 

 

 

Posté par Vigane à 10:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,