09 novembre 2007

les chaussettes

CHAUSSETTE_11

Les chaussettes, trop souvent négligées, peuvent être source de fortes déconvenues qu'on imputera à tort aux chaussures.
C'est l'apparition d'une ampoule qui est le plus à redouter, si on peut s'en accomoder au cours d'une randonnée à la journée en posant un simple pansement, elle devient prohibitive sur plusieurs jours et les habitués des longues traversées pyrénéennes ou du chemin de St. Jacques la redoutent, certains ont dû abandonner leurs projets mal préparés à cause d'elle.

L'apparition de l'ampoule, soulèvement de la peau avec interposition de liquide provient essentiellement du frottement de la chaussette sur la peau, aidée par un point dur de la chaussure ou une couture interne trop apparente.

Les premiers critères à prendre en considération sont donc l'achat de chaussettes à la fois confortables, à la surface interne non agressive et ne provoquant pas d'allergie.

Contrairement à ce que préconise une large majorité de vendeurs essentiellement rencontrés chez les enseignes les plus populaires, les textiles dits "modernes"  n'offrent aucune garantie excepté leur esthétique qui ne saurait être confondue avec leur confort...
Ces produits dits aussi "de très haute technicité" et réalisés avec les "fibres les plus modernes" s'apparentent à de fines socquettes et n'offrent guère plus de protection, ils sont par ailleurs systématiquement d'origine chinoise, offrant de ce fait une marge bénificiaire importante à ceux qui les vendent.

CHAUSSETTE_1La véritable chaussette de randonnée et apte à la haute montagne, fruit de l'expérience et non du marketing a lentement évolué depuis des décennies et se présente généralement sous cet aspect:
- Assez haute pour couvrir le mollet et le protéger du froid, interdisant par là même une descente "au fond des talons" par opposition à la socquette ...
- Le pied est fait de "pure laine naturelle peignée bouclette", un matelas épais et confortable doublé d'une absence d'allergie pour la peau. Il y a des renforts sur les points les plus sollicités.
- La tige est en épais "coton peigné bouclette", plus résistant et exempt d'agressivité pour la peau. Ces matériaux naturels ont fait leurs preuves et n'ont jamais été dépassés en confort pur, tous les vendeurs à la tendance commerciale bien orientée n'y pourront rien, sinon peut être tenter de vous convaincre du contraire ...

CHAUSS_4

Il est par ailleurs une façon très efficace de lutter contre l'apparition d'ampoules qui consiste à porter sous les chaussettes et donc contre la peau des "mi-bas opaques en Lycra" parfois appelés "Trotting socks" selon l'origine et que l'on trouve aux rayons bas pour dames. Ces bas (certains préfèrent la soie naturelle) ont la propriété d'une part de faire corps avec le pied et d'autre part de laisser la chaussette glisser sur eux, il n'y a plus dCHAUSSETTE_2e frottement direct sur la peau et la probabilité de la formation d'ampoules réduit considérablement ou disparaît: essayer c'est adopter !

Notons ici que les meilleures chaussettes, même additionnées de ces bas ne compenseront tout de même pas l'agressivité de mauvaises chaussures ou de chaussures insuffisamment rodées, même si elles limiteront un peu les déconvenues...

BAS

Certains fabricants proposent par ailleurs des chaussettes dites "double épaisseur" censées lutter contre ce fléau du randonneur que sont les ampoules, elles sont généralement inefficaces du simple fait que les matériaux sont identiques pour les deux couches, ce qui ne permet pas le glissement du bas Lycra ou soie dont nous venons justement de parler ...

Tout ce qui précède n'est qu'une vision issue de mon expérience personnelle de la chaussette, vos commentaires sur ce sujet seront les bienvenus, vous avez peut être une approche différente ... ou des anecdotes à raconter et aptes à nous fournir un éclairage nouveau sur les ampoules !

Prochain article:  les guêtres

Article précédent: les chaussures (voir article du 2 Novembre 2007)

Jean-Claude

Posté par Vigane à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,