05 novembre 2007

RANDONNEE BEAUZELLOISE DU 5 Novembre 2007

Vers Trassanel (Aude)

DSC04881_reg_3_1

.

.

DSC04890_REG_REC_1_1

.

.

DSC04891_REG_REC_1_1

.

.

DSC04893_REG_REC_2_1

.

.

 

DSC04905_REG_2_1

.

.

DSC04908_REG_REC_4_1

.

.

 

DSC04912_REG_REC_5_1

.

.

 

DSC04913_REG_REC_6_1

.

.

La place du village de Trassanel.

DSC04914_REG_REC_3_1

.

.

L'église de Trassanel.

DSC04915_REG_7_1

.

.

DSC04926_REG_8_1

.

.

 

DSC04932_REG_REC_9_1

.

.

Au détour des vignes...

DSC02784_copie

.

.

DSC04938_REG_REC_10_1

.

.

DSC04947_REG_REC_11_1

.

.

Des olives proches de la maturité:

 

DSC04951_REG_12_1

.

.

 

DSC04960_REG_13_1

.

.

 

DSC04964_REG_REC_14_1


.

 

 

JCP

 

Posté par Vigane à 19:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 novembre 2007

En savoir plus sur l'équipement du randonneur (1)

Une série d'articles concernant l'équipement du randonneur et plutôt destinée aux débutants, aujourd'hui, les chaussures, vous n'iriez pas pieds nus, n'est ce pas ?

CHAUSSURES_1_1

L'achat primordial auquel on apportera la plus grande attention, les erreurs dans le choix des chaussures peuvent être lourdes de conséquences du point de vue du confort, mais aussi et surtout de la sécurité du randonneur.

CONFORT ET TENUE DU PIED: Avec de grosses chaussettes de laine (type bouclette) et une fois les lacets bien serrés, le pied doit être bien tenu et entouré par le revêtement interne de la chaussure sans ressentir localement de points durs dûs à un rembourrage mal réparti ou trop dur, on ne doit pas ressentir les coutures internes. Les orteils doivent être libres et non compressés comme sardines en boîte, le gros orteil doit être libre de se relever et non en butée au bout de la chaussure (pour s'en assurer, donner de forts coups de pied contre un mur ou contre le vendeur). Le talon de doit pas pouvoir se décoller et la plante des pieds bouger le moins possible sans pour autant être compressée latéralement (marcher en essayant des flexions).

La semelle, qui apporte adhérence et amorti est également à prendre en considération, sachant qu'un mauvais amorti provoque l'irritation de la plante du pied et la fatigue des articulations sur rocher, pierrier, ou même sur revêtement goudronné. Frapper le sol du pied pour s'assurer de l'amorti, cette fois-ci épargnez le vendeur s'il vous paraît sympathique...

L'étanchéité de la chaussure n'est jamais totale mais plus ou moins bonne: elle dépend de l'épaisseur et de la matière du revêtement utilisé mais aussi du nombre et de la qualité des coutures qui peuvent laisser passer l'eau. Les meilleures chaussures ne présentent pas de coutures dans leur partie basse entièrement en cuir qui de plus est enveloppée dans une large ceinture de caoutchouc pare-pierres assurant un surplus d'étanchéité. Les randonnées sous la pluie ou dans la neige exigent des chaussures dont la bonne étanchéité doit être complétée par des guêtres, surtout si ces randonnées se font sur plusieurs jours.

Les membranes "Gore-Tex" et assimilées apportent un plus en étanchéité et respiration du pied, on les trouve sur la plupart des chaussures de qualité moyenne et supérieure.

Enfin des produits spécifiques à passer sur les chaussures comme un simple cirage ou en bombe permettent de faire durer cette étanchéité dans le temps.

Essayer évidemment plusieurs modèles de chaussures afin de comparer leur confort et leur tenue, préférer à ce titre les magasins où l'on peut essayer de nombreux modèles dans de différentes pointures, certains proposent le 1/3 de pointure, d'autres, plus connus du grand public, non ...

Un mauvais confort peut occasionner douleurs et ampoules qui rendent la progression pénible ou même quasi-impossible, ce point est à prendre avec la plus grande considération pour des randonnées de plusieurs jours, les habitués des grandes randonnées en montagne ou du chemin de St Jacques de Compostelle ne diront pas le contraire.

SECURITE DU PIED: C'est la tige de la chausssure qui, en fonction de sa hauteur et de sa rigidité soutient la cheville en flexion et torsion à l'occasion d'un faux pas sur terrain accidenté (du type pierrier par exemple) ou dans la simple ornière d'un large chemin. Ce point est à prendre en considération en fonction du terrain que l'on compte aborder (campagne, montagne "à vaches" , moyenne ou haute montagne, rocher, neige, glacier). La chaussure de grande randonnée haut de gamme n'est pas non plus indispensable pour la promenade après le repas dominical aux Quinze Sols* ...

*"Quinze Sols": espace de loisirs, pique-nique, pêche et promenade en bord de Garonne bien connu des Beauzellois.

LES TYPES DE CHAUSSURES: Il existe plusieurs types de chaussures selon le style de randonnée abordé.

1 - La chaussure de marche sans tige:

CHAUSS_1

Proche de la banale "basket" ou "tennis", ce type de chaussure légère, qui peut s'avérer très agréable à porter, ne garantit de par sa conception aucune sécurité à la cheville. A utiliser en promenade sur très bon chemin, en marche d'approche au cours des grands trekkings ou en ville.

Ce type de chaussure est généralement construit avec des matériaux à majorité synthétique, souples et légers, le cuir figure sur les meilleurs modèles. Le prix de cette chaussure est en général assez peu élevé.

2 - La chaussure de marche avec tige:

CHAUSS_11

Assez peu de différences avec le modèle précédent hormis la présence d'une tige, basse et peu rigide. Ce modèle de chaussure, le plus souvent entièrement conçu en matériaux synthétiques ou possédant une pièce de cuir mince est peu onéreux mais n'offre aucune garantie sérieuse quant à la tenue de la cheville et à l'amorti de la semelle, vecteur d'échauffement de la voûte plantaire. Son emploi sera réservé à la promenade, bien que des personnes expérimentées et très musclées du pied puissent l'utiliser parfois en randonnée.

.

.

3 - La chaussure de moyenne randonnée:

CHAUSS_2_2_1

Construction majoritairement en cuir (entièrement sur l'image ci-dessus), tige haute et rigide garantissant la protection de la cheville, membrane "Gore-Tex", semelle enveloppante, épaisse, assez rigide et bien amortie offrant une certaine protection contre l'abrasion latérale dûe aux cailloux, ce type de chaussure inspire confiance et durera on bon nombre d'années en terrain moyennement accidenté. De plus son poids raisonnable, aux environs de 1,2 KG. la paire en 42 ne provoquera pas de fatigue excessive au cours des longues randonnées, cette chaussure dite de "moyenne randonnée" est la plus portée. Elle est vendue à un prix "moyen", conformément à ses capacités en moyenne randonnée.

Cependant, on notera l'important nombre d'empiècements et de coutures qui ne sont un gage ni de solidité, ni d'étanchéité, pour un usage en terrain accidenté majoritaire et haute montagne sans restriction, on préfèrera le modèle suivant:

.

4 - La chaussure de grande randonnée et haute montagne:

CHAUSS_3_1_1

Une chaussure sans restriction qui nous emmènera partout, plus lourde (minimum 1,8 KG. la paire en 42) plus robuste et d'une meilleure étanchéité: on notera le nombre de coutures réduites au minimum dans la partie basse, du cuir plus épais protégé par une ceinture pare-pierres de caoutchouc, une semelle épaisse et rigide (parfois renforcée de fibre de carbone) permettant la fixation occasionnelle de crampons à glace.

Plus onéreuse, cette chaussure offre un maximum de garanties au niveau de la sécurité et de la durée dans le temps, c'est la chaussure du montagnard aguerri qu'elle peut emmener sur le rocher et la glace, mais aussi sur l'herbe tendre, qui peut le plus ... peut le plus ... et ... elle se montrera très endurante pour le coup de pied dans le fondement de celui qui vous manquera de respect !

.

5 - La coque:

.

PHOTO A VENIR

Une chaussure très spécifique puisque son domaine d'emploi est essentiellement la neige et la glace. Cette chaussure, composée d'une coque plastique faisant bloc avec la semelle et d'un chausson amovible, est entièrement étanche, c'est là son intérêt principal, primordial pour les longues sorties hivernales dans la neige et le glacier. Sa semelle est par ailleurs conçue pour le montage et le démontage rapide des crampons à glace, par simple enclenchement.

Plutôt onéreuse et d'un emploi très ciblé, elle s'adresse au montagnard possédant déjà une bonne expérience.

.

6 - Le chauson d'escalade:

CHAUSS_6_580

Comme son nom l'indique, une chaussure réservée à l'escalade et aux personnes expérimentées dans ce domaine. Les randonneurs montagnards "rochassiers" emmènent ce type de chaussure dans leur sac avec l'équipement habituel de l'escalade, harnais, corde, pitons, broches, taquets...

.

Prochain article: les chaussettes et les guêtres.

A suivre ....    Jean-Claude

Posté par Vigane à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 octobre 2007

RANDONNEE BEAUZELLOISE DU 29 Octobre 2007

"Les collines du Vaurais", au départ du pont St. Roch à Lavaur, Tarn.

.

DSC04786_REG_REC_1_1

.

.

DSC04787_REG_REC_2_1

.

.

DSC04790_REG_REC_1_1_1

.

.

.

DSC04797_REG_REC_2_1_1

.

.

DSC04798_REG_REC_3_1

.

.

L'enseigne de la maison des diligences de Lavaur, très bien rénovée.

DSC04799_REG_REC_3_1_1

.

DSC04811_REG_REC_4_1_1

.

.

DSC04814_REG_REC_5_1_1

.

.

DSC04827_REG_REC_6_1_1

.

Ci-dessous: une certaine hésitation à ce carrefour ...

DSC04832_REG_REC_7_1_1

.

.

DSC04835_REG_REC_4_1

.

.

DSC04837_REG_REC_8_1_1

.

DSC04847_REG_REC_9_1_1

.

.

DSC04848_REG_REC_10_1_1

.

.

DSC04859_REG_REC_11_1_1

.

.

Très étonnante apparition à l'étang de La Borde basse, juste après la traversée de la D 985 ... rejoignez l'Association "Escapades Beauzelloises" !...

_image001

.

.

DSC04867_REG_REC_12_1_1

.

DSC04873_REG_REC_13_1_1

.

.

.

.

Posté par Vigane à 19:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

RANDONNEE BEAUZELLOISE DU 22 Octobre 2007

Randonnée Beauzelloise du 22/10/2007, au départ de Damiatte (Tarn).

.

DSC04765_580

.

.

.

.

.

Pigeonnier à En Auriol

.

DSC04777_REG_REC_580

.

.

.

.

.

.

Posté par Vigane à 19:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,