08 juin 2017

CACTUS 2017 - 2

Floraisons 2017, seconde partie

 

Echinopsis hybrid Aglaïa

IMG_2318 copieCOMP

 

 

Syrphe / Echinopsis ancistrophora

IMG_2329 copieCOMP

 

 

Echinopsis ancistrophora subs. cardenasiana (Lobivia cardenasiana)

IMG_2331 copieCOMP

 

 

 

IMG_2348 copieCOMP

 

 

Notocactus-Parodia ottonis

IMG_2332 copieCOMP

 

 

 

IMG_2341 copieCOMP

 

 

 

Lobivia arachnacantha

IMG_2363 copieCOMP

 

 

Gymnocalycium baldianum

IMG_2372 copieCOMP

 

 

 Fleurs jaunes : Notocactus-Parodia ubelmannianus

IMG_2373 copie43COMP

 

 

Chamaelobivia silvestrii joanne

IMG_2386 copieCOMP

 

 

Echinopsis subdenudata (spécimen âgé, pot Ø 19 cm.)

IMG_2406 copie169COMP

 

 

24 H avant floraison (floraison nocturne et parfumée, durée env. 12 heures). Fleurit plusieurs fois jusqu'en septembre.

Plutôt courant en jardinerie, croissance rapide, culture facile, fleurit très jeune, bouturage aisé. Aiguillons très peu agressifs.

IMG_2375 copieCOMP

 

 

 

IMG_2410 copieCOMP

 

 

Spécimen très jeune, acquis en 2016 

IMG_2413 copieCOMP

 

 

Gymnocalycium andreae

IMG_2419 copieCOMP

 

 

 

IMG_2364 copieCOMP

 

 

 

IMG_2420 copieCOMP

 

 

 

IMG_2424 copieCOMP

 

 

 

IMG_2425 copieCOMP

 

 

JCP 


30 mai 2017

Cactus 2017 1ère partie

Quelques nouveautés cette année, mais aussi des spécimens avancés en croissance et présentant des floraisons plus abondantes que l'an passé, probablement des suites d'une fin d'hiver clémente.

Chez certaines espèces, la croissance ayant débuté à l'intérieur (exposition plein sud derrière vitrage d'une pièce non chauffée) dès fin février début mars, les premières floraisons ont pu paraître début avril.

Les cactus sont présentés dans leur chronologie de première floraison qui, pour de nombreuses espèces, se poursuit jusqu'en septembre.

  

Echinofossulocactus : 4 avril (spécimen jeune)

IMG_2212 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2172 copie

 

 

 

Parodia werneri : 24 avril (spécimen > 20 ans)

IMG_2215 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2219 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2235 copie

 

 

A gauche : Notocactus (Parodia) Ottonis

IMG_2227 copie169COMPRESS

 

 

 

Rebutia muscula (spécimen jeune) : floraison depuis 4 mai (images 26 mai). Bolivie.

IMG_2275 copieCOMPRESS

 

 

Spécimen bouturé début avril (rejet extrait plante ci-dessus)

IMG_2272 copieCOMPRESS

 

 

Chamaelobivia : 4 mai (spécimen jeune)

IMG_2224 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2228 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2256 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2262 copieCOMPRESS

 

Echinocereus pectinatus : 6 mai (spécimen jeune)

Les aiguillons central et latéraux, collés à la plante, rendent ce cactus vulnérable aux gastéropodes, qui consomment les bourgeons floraux - gastéropodes probablement inconnus dans le milieu naturel (Arizona, Texas, Mexique).

IMG_2229 copieCOMPRESS

 

 

Lobivia / Echinopsis arachnacantha : 17 mai

Bouture d'un an, prélevée sur sujet adulte en 2016. Démesure : fleur Ø 50 mm, plante Ø 25 mm.

IMG_2268 copieCOMPRESS

 

 

 

IMG_2269 copieCOMPRESS

 

 

Echinopsis subdenudata : 28 mai (spécimen bouturé > 10 ans)

Floraison exclusivement nocturne (se referme dans l'après midi qui suit), très parfumée (muguet ?). Fleurs Ø 13 cm.

IMG_2288 copie23COMPRESS

 

 

Syrphe sur une des fleurs (insecte très actif, utile au jardin et inoffensif)

 IMG_2281 copie SYRPHECOMPRESS

 

 

Echinopsis oxygona (nommé aussi Echinopsis multiplex) : 30 mai (spécimen jeune).

Echinopsis se trouve seulement en Amérique du Sud (Nord de l'Argentine, Bolivie, sud du Brésil, Uruguay, Paraguay). Il pousse uniquement dans les situations où le sol est sablonneux ou graveleux, sur les flancs de collines ou dans les fissures des roches.

Culture et floraison peu exigentes pour tous les Echinopsis, qui résistent à -5 / -10° C si le substrat est sec.

Ouverture des fleurs à la tombée de la nuit (ouverture complète même sous la pluie !), persistent une quarantaine d'heures, très parfumées (Gardenia ?)

Ci-dessous : plante Ø 9 cm, fleur Ø 14 cm longeur 18 cm.

IMG_2295 copieCOMPRESS

 

 

 

 

IMG_2294 copieCOMPRESS

 

 

 

 

IMG_2306 copie

 

 

Tant pis, une dernière...

IMG_2309 copie

A SUIVRE...

 

JCP

Posté par Vigane à 15:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2017

Cactus : le genre Chamaelobivia (ou Chamaecereus)

De culture facile et de croissance rapide, aisément multipliables et peu agressifs, les Chamaelobivia (ou Chamaecereus) satisferont le débutant par des floraisons répétées - et des rempotages sans douleur.

Nommés aussi "cactus cornichon", ou "cactus cacahète" (en Angleterre) vu leur taille modeste.

Substrat classique : 1/3 sable, 1/3 terreau, 1/3 terre de jardin. La corne torréfiée incorporée au mélange sera bienvenue, ainsi que de temps à autre un apport d'engrais liquide cactus - ou tomates ou géraniums - pour une floraison et une croissance meilleures.

Multiplication par détachement de rejets à même le corps (laisser sécher à l'ombre 2-3 jours avant de repiquer en bouture). Les perfectionnistes appliqueront de la poudre de charbon de bois sur la surface d'arrachement si elle est humide, pour éviter toute moisissure. Attendre deux semaines avant d'arroser.

Exigences classiques : ensoleillement maximal et hygrométrie contrôlée (comme pour tous les cactus, attention aux pluies de printemps si elles persistent).

Laisser sécher complètement le substrat entre deux arrosages, qui seront abondants en plein été.

Les exemplaires présentés sont très jeunes. Leurs rejets se multipliant, ces cactus peuvent atteindre un volume important en quelques années, à condition de les rempoter dans des pots de plus en plus grands. Les floraisons seront alors abondantes.

IMG_1483 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1484 copieCOMP

 

 

 

Abondance de rejets 

IMG_1538 copieCOMP

 

 

 

Chamaelobivia Joanne (ou chamaecereus silvestrii ou Lobivia silvsetrii ou Echinopsis chamaecereus...)

IMG_1803 copieCOMP

 

 

 

IMG_1812 copieCOMP

 

 

Chamaelobivia cv. Gelb

IMG_1284 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1286 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1813 copieCOMP

 

 

JCP

Posté par Vigane à 00:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 juillet 2016

Cactus : le genre Gymnocalycium

Les Gymnocalycium, de faible taille, assez peu exigeants (certains, comme le Gymnocalycium baldianum peuvent même être traités en plante d'appartement si la luminosité est suffisante), offrent de magnifiques floraisons, abondantes et renouvelées.

Substrat classique : 1/3 sable, 1/3 terreau, 1/3 terre de jardin. La corne torréfiée incorporée au mélange sera bienvenue, ainsi que de temps à autre un apport d'engrais liquide cactus - ou tomates ou géraniums - pour une meilleure floraison.

Les Gymnocalycium, qui dans leur milieu naturel (Amérique du sud) peuvent croître à l'abri de broussailles, acceptent un ensoleillement estival légèrement réduit, voire une semi-ombre.

En voici quatre exemplaires en fleurs, et deux autres en attente de floraison :

 

 

Gymnocalycium baldianum rose-pourpre

 

IMG_1225 copieCOMP

 

 

 

Pas de coton protecteur captant l'humidité pour les bourgeons floraux du Gymnocalycium, qui ont donné son nom au genre : calice nu en latin.

IMG_1514 copieCOMP

 

 

 

IMG_1344 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1340 copieCOMP

 

 

 

Gymnocalycium baldianum rouge vif : croissance  des aiguillons

IMG_1259 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1260 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1793 copieCOMP

 

 

 

 

 

 

 

 Gymnocalycium buinekeri (spécimen jeune, rejet détaché)

IMG_1120 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1503 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1328 copdeCOMP

 

 

 

IMG_1526 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1647 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1662 copieCOMP

 

 

Gymnocalycium denudatum

IMG_1561 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1614 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1794 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1799 copieCOMP

 

 

Le calice du Gymnocalycium denudatum, fleur mi-ouverte.

5 Aiguillons, pas d'aiguillon central.

IMG_1826 copie

 

 

Gymnocalycium en attente de floraison et identification

IMG_1814 copie

 

 

 

Deux Gymnocalyciums castellanosii en attente de floraison

IMG_1267 copieCOMP

 

 

 

 

IMG_1594 copieCOMP

 

 

 

Noter les renflements et le dessin triangulaire caractéristique de l'espèce sur le ventre, ainsi que les traces blanches soulignant le relief.

IMG_1596 copieCOMP

 

 

 

En savoir davantage :

 http://www.gymnocalycium.fr/

 

 JCP

Posté par Vigane à 11:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 juillet 2016

Echinopsis subdenudata

Dernière floraison, surprise avant le lever du jour, et refermée dès la mi-journée.

Variété d'Echinopsis de culture facile, aisément multipliable de rejets.

IMG_1685 copiecompress

 

 

 

Le genre Echinopsis offre des floraisons spectaculaires. Ici, hors collection personnelle, un Echinopsis tropical pink, provenant du site :

http://cactusjungle.tumblr.com/post/143326724663/its-gonna-be-a-sunny-day-echinopsis-tropical

Echinopsis tropical pink 2 680

JCP

Posté par Vigane à 09:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juillet 2016

Echinopsis subdenudata (famille des cactacées)

Intéressante variété du genre Echinopsis, aux aiguillons peu agressifs, de culture et de multiplication faciles, présentant une floraison exceptionnelle.

  

 

IMG_1220 copie

 

 

 

Spécimen de plus de 25 ansIMG_1273 copie

 

 

 

Apparitions laineuses au printemps, permettant de capter l'humidité :

- Blanches pour la croissance

- Noires pour les bourgeons florauxIMG_1033 copie

 

 

 

Floraison exclusivement nocturne (se referme et flétrit le jour suivant ) : longueur 21 cm / Ø 14 cm sur tous les sujets, jeunes ou adultes, odorante (plutôt muguet...) - senteur hélas impossible à restituer par l'image.IMG_1445 copie

 

 

 

 

IMG_1448 copie

 

 

 

 

IMG_1443 coffpie

 

 

Quelques heures plus tard à peine, la fleur commence à se fermer.

Aux USA, certains jardins botaniques possédant des espèces de cactus à fleurs nocturnes demeurent exceptionnellement ouverts de nuit pour ce type d'occasion (variétés de Sélénicereus notamment, dites "Reines de la nuit").

 

IMG_1465 copie

 

 

 

24 Heures plus tard... mais de nouveaux bourgeons apparaissent.

 IMG_1473 copie

 

 

Spécimen jeune (quelques années à peine) :

Ø plante : 5 cm

Ø fleur : 11,5 cm

Lr. floraison tige comprise : 21 cm (la plante, insuffisamment racinée, s'incline sous le poids de la fleur).

IMG_1522 cotpie

 

JCP

Posté par Vigane à 08:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 juin 2016

Toulouse 2016 : les cactus du jardin des plantes

Opuntias et agaves de plein air

 

IMG_1322 copie

 

 

 

Opuntias en fleurs

IMG_1307 copie

 

 

 

 

IMG_1308 copie

 

 

 

 

IMG_1309 copie

 

 

 

Une partie de la serre

IMG_1310 copie

 

 

 

 

IMG_1317 copie

 

 

Au premier plan : deux Echinocactus grusonii, plus connus sous le nom irrévérencieux de "Coussin de belle-mère"

IMG_1318 copie

 

 

 

Astrophytum capricorne

IMG_1319 copie

 

 

 

 

Panorama sans titre1 copie

 

JCP

Posté par Vigane à 19:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 juin 2016

Cactus 2016 (4)

Lobivia cardenasiana

Aussi nommé "Echinopsis ancistrophora subs. cardenasiana", laborieusement identifié parmi la jungle impénétrable des latinismes, synonymes et contradictions propres à dérouter tout néophyte... la plupart des cactus jeunes étant vendus sans appellation.

Le genre Lobivia présente les floraisons parmi les plus spectaculaires du monde fascinant des cactus (culture plutôt facile de surcroît).

Lobivia est un anagrame de Bolivia.

Durée de floraison pour cette variété : env. 48 heures (épanouissement complet seulement si ensoleillement suffisant - ce qui était le cas cette année...)

Site ayant permis l'identification :

http://www.llifle.com/Encyclopedia/CACTI/Family/Cactaceae/21205/Lobivia_cardenasiana

IMG_1164 copie

 

 

 

 

IMG_1173 copie

 

 

 

 

 

IMG_1177 copie

 

 

 

IMG_1182 copie

 

 

 

 

IMG_1174 copie

 

 

Critère décisif d'identification : les pistils verts au centre de la fleur (image : 3 juin 2013).

IMG_8182 copie

 

JCP

Posté par Vigane à 09:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 juin 2016

Cactus 2016-3

Ferocactus

Genre imposant, comprenant des géants (Ø 80 cm, 3 m. de haut) comme des nains (Ø 30 cm, sphériques légèrement aplatis). Armé des aiguillons les plus féroces (surtout le latispinus) ce peuple belliqueux, fort heureusement pour nous, demeure statique.

Les deux espèces présentées ici sont de culture facile, et attractives par la couleur des aiguillons durant leurs premières années. Floraison jaune ou violette, sur plantes agées seulement.

En savoir plus sur les deux variétés (site très bien documenté) :

http://theferocactus.free.fr/FICHElatispinus.htm

http://theferocactus.free.fr/FICHErectispinus.htm

 

 

1- Ferocactus rectispinus

Mexique, adulte : Ø 60 cm, hauteur 2 m. Les aiguillons centraux peuvent atteindre 20 cm. de long (ici 40 mm. - plante jeune encore).

IMG_1108 copie

 

 

 

 

IMG_1104 copie

 

 

 

2- Ferocactus latispinus

Aiguilles plates, redoutable aiguille centrale large et recourbée. Sensible aux taches jaunes dues à l'humidité (excessive cette année !), à traiter avec un produit anticryptogamique.

Mexique, taille adulte : Ø 40 cm, hauteur 30 cm.

IMG_1191 copie

 

 

 

 

IMG_1195 copie

 

 

 

Les aiguillons prennent naissance protégés par la substance cotonneuse qui retient l'humidité à la manière d'une éponge (en bas à droite).

IMG_1195 copieee

 

 

 

Aiguillon central mature, plus large et plus résistant que les radiaux.

IMG_1200 copie

 

JCP

Posté par Vigane à 20:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 juin 2016

Cactus 2016-2

S'épanouissant au sein d'un environnement hostile, les floraisons de cactus, parmi les plus belles du monde végétal, protègent leur éclosion grâce à des coussinets cotonneux capables de s'imprégner de la relative humidité nocturne, protégeant ainsi la fleur d'un déssèchement trop rapide sous la chaleur du jour.

Certaines se contentent d'écailles, hermétiques jusqu'à l'éclosion.

 

IMG_1045 copie

 

 

 

D'autres coussinets cotonneux retiennent l'humidité, condensée et dirigée vers eux par les aiguillons, qui en outre offrent un peu d'ombre à la peau du cactus.

IMG_1046 copie

 

 

Intéressante variété, peu encombrante et fleurissant très jeune (commençant juste à s'ouvrir ici).

IMG_1048 copie

 

 

 

IMG_1029 copie

 

 

 

 

IMG_1030 copie

 

Certains, comme ce pseudo echinocactus, protègent en plus leurs fleurs par une éclosion exclusivement nocturne. A rentrer dans une pièce sombre dès le matin pour les observer épanouies et profiter de leur parfum (senteur de muguet, longueur jusqu'à 20 cm, diamètre 10 cm, blanches).

Le coton blanc est abondant en raison des aiguillons courts (moins du millimètre) et  permet toujours de conserver un peu d'humidité durant le jour, qui s'écoule en partie vers le centre du cactus en creux.

IMG_1033 copie

 

 

 

Assez rare, ce cactus est bicolore toute l'année.

IMG_1036 copie

 

 

 

Exemple de protection totale contre les prédateurs (petits rongeurs notamment), raffolant de ces plantes dites succulentes (à suc) dans un univers sans eau. 

IMG_1038 copie

 

 

 

IMG_1039 copie

 

 

 

Les fissures cicatrisées sont dues à l'excès de pluie (éclatement).

IMG_1041 copie

 

 

 

Euphorbia obesa (famille des Euphorbes à sève toxique). Plant mâle nécessitant plante femelle pour fructifier.

IMG_1042 copie

 

 

 

Détail des bourgeons (minuscules fleurs jaunes)

IMG_1043 copie

 

 

 

 

IMG_1044 copie

 

 

 

IMG_1051 copie

 

 

 

Celui-ci va fleurir pour la première fois... 

IMG_1052 copie

 

 

JCP

Posté par Vigane à 10:25 - - Commentaires [13] - Permalien [#]